Concours Ateliers d’art de France et Florilège de motifs par Fabienne Auzolle

Deux expositions dédiées aux métiers d’art 

du 16 septembre au 17 octobre 2021

En septembre 2021, le Musée de la Toile de Jouy met à l’honneur la diversité des métiers d’art en accueillant deux expositions temporaires : le prix régional Ile-de-France du Concours Ateliers d’art de France et Florilège de motifs par Fabienne Auzolle, artiste céramiste.

Christophe-Philippe Oberkampf, fondateur de la Manufacture de Toiles de Jouy (1760-1843) a toujours accordé une attention particulière à la création et à la valorisation des savoir-faire. Dessinateurs, graveurs, de nombreux corps de métiers ont contribué à l’élaboration des toiles de Jouy et à leur renommée internationale. En s’adaptant aux évolutions tout en suivant les tendances artistiques de son époque, la Manufacture Oberkampf devient en 1805, la 3e entreprise de France avec 1300 employés à son actif. Dans l’objectif de préserver ce beau patrimoine textile, le Musée de la Toile de Jouy poursuit l’oeuvre de son créateur et partage les valeurs qui ont animé cette aventure humaine, artistique et industrielle.

CONCOURS ATELIERS D’ART DE FRANCE

Pour cette 11ème édition du Concours Ateliers d’Art de France, le Prix régional Ile-de-France sera exposé pour la 2e année consécutive dans l’Orangerie du Musée de la Toile de Jouy. En 2020, deux lauréats ont été sélectionnés, Karl Mazlo dans la catégorie «Créations» pour son oeuvre «Ondes Grises» et Anaide Fleig dans la catégorie «Patrimoine» pour son oeuvre «Texaco».

Le Concours Ateliers d’Art de France met en lumière la vitalité artistique des métiers d’art et contribue à révéler l’identité professionnelle des artisans créateurs de chaque région. Céramiste, verrier d’art, créateur textile, tisserand, bronzier d’art… Le panel des savoir-faire est toujours aussi vaste. Il en dit long sur l’incomparable richesse de ces métiers d’exception. En accueillant pour la 2e année consécutive ce prix régional, le Musée de la Toile de Jouy réaffirme sa volonté et son attachement à valoriser les savoir-faire d’excellence à l’image des artisans qui ont contribué à la renommée des toiles de Jouy.

Les candidats ont la possibilité de concourir avec une oeuvre de «création» ou de «patrimoine». Chaque candidat présente une pièce, évaluée pour son caractère remarquable, son rayonnement dans l’époque et la démarche artistique dont elle fait preuve. Ils obtiennent grâce à l’accompagnement d’Ateliers d’Art de France une visibilité importante tant dans leur région que sur le plan national et international ainsi qu’une dotation de 1000€ pour les lauréats régionaux. Les deux lauréats nationaux bénéficieront d’un stand individuel sur un salon international, (Salon International du Patrimoine Culturel au Carrousel du Louvre, Salon Maison et Objet, leader mondial de la décoration et de l’art de vivre).

FLORILEGE DE MOTIFS PAR FABIENNE AUZOLLE

Diplomée de l’école du Louvre, de l’ENSAA Duperré et des Manufactures Nationales, Fabienne Auzolle allie le travail de la terre à son amour du fil et du textile. En créant des sculptures et des installations, elle inscrit son geste dans des traditions anciennes avec un regard d’aujourd’hui. Adhérente d’Ateliers d’Art de France, elle expose ses créations contemporaines en France et à l’étranger. Le Musée de la Toile de Jouy est heureux d’accueillir cette artiste aux multiples facettes.

Sur le thème du voyage, Fabienne Auzolle nous invite à plonger dans l’univers des motifs de la Toile de Jouy. «La diversité, l’aspect intemporel, la créativité des motifs m’ont beaucoup inspirée. J’ai eu la chance de travailler et d’observer les planches de bois du Musée pour créer mes propres indiennes historiées, assemblées et cousues avec de la céramique». 

Appliques de fleurs en céramique, textes historiques en broderie ancienne, Fabienne Auzolle réalise ses créations sur une quilteuse professionnelle dans l’Atelier Décor des Grandes Demeures du Mobilier National. Par un travail de recherche, de patience, elle rend hommage aux artisans de la Manufacture Oberkampf en créant des oeuvres uniques. « La Toile de Jouy reste pour moi baignée de l’esprit des Lumières, période pétrie d’une insatiable curiosité de l’autre et des contrées lointaines rêvées ».