Actualités

LES CHITAS D'ALCOBAça

Du 2 juin 2022 au 23 janvier 2023

Dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022, le Musée de la Toile de Jouy invite le public à découvrir les indiennes de la collection Pereira de Sampaio : les Chitas d’Alcobaça. Cette exposition propose un voyage inédit au coeur des toiles de coton imprimées portugaises. Elle montre la richesse d’un patrimoine, d’un savoir-faire, qui participent, comme les toiles de Jouy au rayonnement de leur territoire et influencent aujourd’hui, la création contemporaine.

Visite guidée des collections permanentes et de l’exposition temporaire le dimanche 12 juin à 15h30

 
Conférence

Samedi 11 juin 2022 à 17h

Conférence « Quand un ecclésiastique rencontre un manufacturier » par Christophe Baillat

L’auteur fera le lien entre fiction et réalité en vous proposant de revenir sur les principales figures du roman : Marmont/Marmontel, Morel/Morellet, Oberthur/Oberkampf… qui empruntent leur nom à des personnalités qui ont réellement existé. Et abordera les thèmes qui font la trame du roman : un voyage dans le royaume où se mêlent l’industrie, le commerce, sans oublier les salons, ce haut lieu de la sociabilité où l’on se retrouve pour se divertir et pousser un peu ses pions jusqu’à ce que la Révolution s’en mêle.

Tarifs : plein 10€, reduit 7€
 

Réservation au 01 39 56 48 64 ou à museetdj@jouy-en-josas.fr

Atelier enfants

Dimanche 12 juin 2022 à 15h
“Impression florale”

Chaque 2e dimanche du mois, le Musée organise des ateliers pour les enfants de 6 à 12 ans précédés d’une visite ludique des collections permanentes et temporaires.
 
Tarif : 12€/enfant 
 

Réservation au 01 39 56 48 64 ou à museetdj@jouy-en-josas.fr

EXPOSITIONS TEMPORAIRES

PRIX TOILE DE JOUY 2022

Sur le thème “Mon roman préféré”, en écho avec l’exposition temporaire “Etoffes et littérature”, étudiants et créateurs sont invités à créer une œuvre artistique, technique et contemporaine. A l’issue de ce concours, les lauréats de chaque catégorie “Etudiants” et “Créateurs professionnels” recevront une dotation de 1000 euros.

Etoffes et littérature

Jusqu’au 24 juillet 2022

Le Maison de Chateaubriand et la Maison Pierre Frey dévoilent cet hiver une exposition dédiée aux étoffes dans la littérature au XIXe siècle. Elle  révèle l’intérêt des écrivains pour les textiles, aussi bien dans le décor de leurs intérieurs que dans la narration de leurs romans. L’exposition propose également un aparté sur la représentation de deux romans de Chateaubriand, en particulier dans les toiles imprimées.

EXPOSITION PERMANENTE

PARCOURS PERMANENT
Plus de 5 ans après la commémoration du bicentenaire de la naissance de Christophe-Philippe Oberkampf, le musée repense entièrement son discours et son expérience de visite.
 

DOCUMENTATION

CATALOGUES

Téléchargez gratuitement d’anciens catalogues d’exposition du Musée de la Toile de Jouy.

REJOIGNEZ-NOUS

La Toile de Jouy est une formidable aventure humaine, artistique et industrielle. Devenez vous aussi, membre de l’Association des Amis du Musée de la Toile de Jouy. 

En quelques clics, devenez Amis du Musée de la Toile de Jouy.

LE MUSEE

INFORMATIONS

Le Musée de la Toile de Jouy est en cours de travaux de réaménagement dans une partie de ses locaux. Cependant, le parcours permanent, l’exposition temporaire et la boutique Oberkampf restent accessibles au public. Nous serons heureux de vous recevoir, avec un tarif préférentiel de 4€ et 6€ pour votre visite.En raison des conditions sanitaires actuelles, n’oubliez pas de venir avec un pass sanitaire. Nous vous remercions de votre compréhension.

Le Musée de la Toile de Jouy a été créé en 1977, à l’initiative du maire Jacques Toutain. Celui-ci souhaitait faire renaître dans les mémoires la célèbre « Manufacture des Toiles de Jouy » , fondée en 1760 par l’entrepreneur et imprimeur Christophe-Philippe Oberkampf.

A la fin du XVIIe siècle, l’Europe découvrait et adoptait les belles cotonnades peintes de fleurs et d’animaux aux couleurs vives, importées de l’Inde grâce aux grandes compagnies de navigation. La concurrence sévère faite aux manufactures traditionnelles de soie et de coton amena Louis XIV à décréter l’interdiction d’importation de fabrication dans tout le pays.